Samedi 29/04/2017 23:24

L'Eucharistie

sacrement eucharistie
 
Tout au long de notre pèlerinage sur le Terre, nous avons besoin de deux nourritures: celle qui permet au corps de reprendre des forces, et aussi la lumière qui guide nos pas. Des aliments pour le corps, une nourriture spirituelle pour l'âme.
 
Par l'Eucharistie, (du grec ancien εχαριστία / eukharistía, « action de grâces ») le Chrétien Catholique reçoit "le corps du Christ"; c'est à dire qu'il reçoit une nourriture spirituelle qui lui permet de se rapprocher du Seigneur, d'entrer en communion avec Lui et avec ses frères unis par la prière, de nourrir son âme. Ainsi il devient lui-même le corps du Christ.
  sens de la communion
 
A travers les mains du prêtre, c'est l'Amour du Christ qui vient en nous. Communier, c'est Le rencontrer à travers « les fruits de la terre et le travail des hommes »: par le souffle de l'Esprit, quelque chose de ce monde nous est offert comme une réalité céleste. Et notre esprit reprend des forces.
 
sens de l'eucharistie l'eucharistie c'est quoi
 
communier  
L'origine de ce sacrement remonte à la veille du jour où le Christ est mort. Il a réuni tous ses fidèles amis, appelés ses disciples, et ils ont partagé un dernier repas. On l'appelle "la Cène".

Au cours de ce dernier repas, Jésus a pris le pain, l'a rompu et a dit "Prenez et mangez-en tous, ceci est mon corps, livré pour vous, vous ferez cela en mémoire de moi." Puis il a pris une coupe remplie de vin et a de nouveau dit à tous ceux qui étaient là: "Prenez et buvez-en tous, ceci est la coupe de mon sang, vous ferez cela en mémoire de moi.".
 
Depuis cette époque, les chrétiens se rassemblent (au moins le dimanche, parfois tous les jours) pour célébrer la parole du Seigneur et l'Eucharistie. Certes, il n'y a plus de pain (remplacé par l'hostie) et seul le prêtre prend un tout petit peu de vin, mais le partage est réel, et le Seigneur bel et bien présent.
 
communion pain et vin
 
On ne peut pas participer à l'Eucharistie sans une certaine préparation. Pour la ""première communion"", le jeune ou l'adulte doit se préparer en suivant une initiation spirituelle. Pour les jeunes, cela se fera dans le cadre du catéchisme ou des aumôneries et pour les adultes dans le cadre du catéchuménat. Un enfant baptisé est admis à la première communion après un temps de préparation. Un adulte, après un cheminement différent, recevra dans une même célébration le baptême, la confirmation et l'Eucharistie.

De même, toute personne qui ne se sent pas "prête" peut tout de même s'avancer vers le prêtre, et, en présentant ses mains en croix sur les épaules, elle recevra une bénédiction du prêtre qui tracera le signe de la croix sur son front.
 
elevation benediction
 
Quelques témoignages.
 
Soeur Emmanuelle:

« Depuis l'âge de 12 ans, je suis allée à la messe chaque jour. Le Christ m'a attirée à Lui à travers l'Eucharistie, qui fut la nourriture de toute ma vie, la source de ma vocation, ma force, ma joie. »
  eucharistie
 
Le père Guy Gilbert :

« La messe c'est mon grand bonheur: faire descendre l'Amour dans mes mains d'argile. Comme il y a plus de 2000 ans, Dieu descend parmi nous, les gens se rassemblent, voient et croient. »
 
communion  
Jean Paul II :

« En presque 50 ans de sacerdoce, la célébration Eucharistique continue d'être pour moi le moment le plus important et le plus sacré. La conscience de célébrer à l'autel, in persona Christi, prédomine en moi. La sainte messe est de façon absolue le centre de ma vie et de chacune de mes journées. »
 
Père Giorgio Frassati :

« Autour des malades, autour des malheureux, je vois une lumière que nous n'avons pas. Jésus me rend visite chaque jour par la communion, et moi je la Lui rends modestement en visitant ses pauvres. »
 
Mère Teresa :

« L'Eucharistie dépasse toute capacité humaine de compréhension. Il faut l'accepter avec une foi profonde et un profond amour. Jésus a voulu nous laisser l'Eucharistie pour que nous n'oubliions pas ce qu'il est venu faire et nous révéler. »
  communie